HISTORIQUE

31-7-2011-026-1.jpg

HISTORIQUE :

La couleur blanche est une couleur typique et ancienne des chiens de berger. Au départ de l'élevage du berger allemand, la disposition à avoir des poils blancs était même très répandue.
Le berger blanc suisse ne vient pas spécialement de Suisse et ce nom associé à un chien entièrement blanc ne fait pas non plus référence aux sommets enneigés de l'Helvétie.

Son histoire : C'est un long parcours...

Bien avant 1900, la famille royale des Habsbourg d'Autriche possédait déjà une excellente lignée de Berger Blanc. La beauté de ces chiens était même réputée à travers toute l'Europe. L'aristocratie autrichienne avait une grande importance et un impact énorme en Europe et il est un fait que la majorité des Bergers blanc peut remonter sur les pedigrees aux lignées autrichiennes des Habsbourg sur au moins 7 générations.

Race bannie des expositions allemandes puis européennes, décimée dès 1968 pour sa couleur, le berger blanc tombe dans l'oubli.
Mais, contrairement à ce qui se passe en Europe, en Amérique du Nord le berger blanc se porte fort bien et sa popularité n'y diminue guère. Aussi dès 1970 c'est un chien qui se trouve très facilement aux Etats Unis et au Canada. Puis par l'intermédiaire des médias, le berger blanc va de nouveau se faire connaître en Europe.

C'est en 1990 qu'un premier pas vers une reconnaissance officielle se fait par la Suisse. Un petit groupe de passionnés fonde la Gesellschaft Shäferhunde Schwiz, association destinée à prendre en main l'avenir du berger blanc suisse. L'année suivante le club est enregistré comme club de race auprès de la Société Centrale Suisse et publie le premier standard de la race et lui ouvre un Livre des origines officiel.
En 1992, les Pays-Bas enregistrent 2000 BBS dans un registre officiel, la Tchéquie et le Danemark suivront et en 1999 c'est au tour de l'Autriche de passer à la reconnaissance officielle du BBS.
Il a fallu choisir un nom pour cette race connue depuis très longtemps et une reconnaissance internationale.


Ses origines :
La FCI considère, comme pays d'origine d'une race, celui qui a déposé la demande de reconnaissance officielle. Cette demande a été faite par la société cynologique suisse, qui a présenté un standard précis, ainsi qu'un Livre d'origine qui contenait au minimum huit pedigrees différents sur trois générations, sans aucun ancêtre commun. Cette demande a aboutie avec une reconnaissance officielle le 26 novembre 2002.

Date de dernière mise à jour : 2017-07-22